09/02/2006

Salon de Bruxelles : Quinze merveilles dans le patio



Chose promise, chose dûe, voici enfin les photos de l'European Motor Show de Bruxelles 2006, où Porsche disposait d'un stand magnifique totalisant une quinzaine de véhicules, du petit Boxster 2.7 à la fabuleuse Carrera GT en passant par l'imposant Cayenne Turbo S qui y était dévoilé en première européenne...

Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)

Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)

Cliquez pour voir en haute résolution (900x1200)Cliquez pour voir en haute résolution (900x1200)Cliquez pour voir en haute résolution (900x1200)Cliquez pour voir en haute résolution (900x1200)Cliquez pour voir en haute résolution (900x1200)

Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)

Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)Cliquez pour voir en haute résolution (1200x900)

P.S.: Pas facile de prendre de beaux clichés vu la foule amassée dans le patio...

20:22 Écrit par Champi, admin. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/02/2006

Sur la bonne voie

8704. C'est le nombre de chevaux dont dispose la locomotive Porsche, soit 6.400 kW fournis par l'électricité. De quoi atteindre les 200 km/h en 20 secondes...

Cependant, ce monstre de puissance n'est nullement l'oeuvre du constructeur de Stuttgart, mais un simple hommage rendu par la Deutsch Bahn. En décorant une locomotive du nom de la marque et du profil d'une 911, la société de chemin de fer allemande "remercie le fabricant de voitures de sport de Stuttgart pour son engagement en faveur du transport par voie ferrée".

En effet, à partir du printemps 2006, les usines Porsche ne seront plus approvisionnées par la route, mais par le rail. Une initiative qui permettra selon le président du directoire de Porsche, Dr. Wendelin Wiedeking, d'économiser quelques 20 millions de kilomètres et 15.000 trajets de camion par an ! "Porsche est le parfait exemple d'une logistique à la fois intelligente et écologique", conclut le président de la Deutsche Bahn Mehdorn.

17:21 Écrit par Champi, admin. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/02/2006

Bourse d'échange chez MCG Propulsion

Le garage MCG Propulsion, dont vous pouvez découvrir ci-après l'une des réalisations, organise le week-end des 1er et 2 avril 2006 la première bourse d'échange exclusivement réservée aux pièces Porsche en France. Cet événement, auquel de nombreux exposants et visiteurs sont dors et déjà attendus, se déroulera dans les locaux de MCG Propulsion, à Pont de Roide.

Informations supplémentaires


22:50 Écrit par Champi, admin. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Une ancienne qui a de la reprise...

Cliquez pour voir en haute résolution (1667x1211)


Pour célébrer la reprise du site, rien de tel qu'une superbe préparation d'ancienne comme on les aime… Il y a peu, Thierry Ghielmini, président du Club Porsche de France région Bourgogne/Franche Comté, me contacte pour me proposer de jeter un oeil sur le site web de ces deux fils, qui ont ouvert il y a quelques années leur propre garage sous l’enseigne MCG Propulsion. D’emblée, ce nom me rappelle un article extrêmement intéressant paru dans un ancien numéro de Flat6 Magazine à propos d’une réplique de 2.8 RSR réalisée par les deux passionnés en question. Je décide donc de m’intéresser en particulier à cette étonnante transformation qui, si elle ne date pas d’hier, fait néanmoins toujours autant parler d’elle à chaque rassemblement qu’elle honore de sa présence.

A la base, il s’agissait d’une 2.7 S américaine dotée d’un moteur de SC 3.0 et d’ailes de 3.2. Des modifications qui importent peu, puisque nos deux passionnés, Maxime et Clément Ghielmini, commence par démonter tout ce qui peut l’être, afin de se retrouver en présence d’une caisse entièrement nue. Ensuite, débute la découpe des ailes arrière, afin de souder des extensions provenant d’une 930 3.3, qui procurent 1 cm de largeur supplémentaire de chaque côté. Les travaux de carrosserie se succèdent ensuite avec, notamment, le bouchage de la trappe à essence, le soudage du toit ouvrant et l’installation de nombreux éléments en carbone : ailes avant, bouclier, capot avant à attaches rapides et capot-moteur. Ce dernier, doté d’une grille de 2.2, en alu, perd ses vérins et est désormais fixé par de simples charnières, également en alu. Le pare-choc arrière est quand à lui joliment ajouré. Ajoutez à cela des panneaux de portes rudimentaires et des vitres en macrolon, et vous obtenez une véritable bête de piste accusant seulement 950 kg à vide, incluant les 41 kg de l'arceau 18 points et 45 kg de renforts...

Si je vous parle d'une "bête de piste", c'est que le moteur et le châssis ne sont pas en reste, loin de là ! Ainsi, le capot arrière ne s'ouvre plus sur un "petit" 3 litres, mais sur un moteur de 964 Cup 3.6 doté de pistons Mahle qui portent sa cylindrée à 3,8 litres. Traité à l'époxy et au téflon, il dispose également d'arbres à cames de 993 RSR 3.8, de coupelles de soupapes renforcées et d'une nouvelle ligne complète d'échappements "spaghettis". Le radiateur d'huile provient d'une 930 3.3 Flatnose. Ainsi, la puissance du 6 à plat est désormais estimée à plus de 320 ch, contre 260 à l'origine. On obtient donc un rapport poids/puissance minime de seulement 2,97 kg/ch ! Cependant, la boîte 5 rapports de 964 Cup – d'où provient également l'embrayage – étant dotée de ponts courts, la vitesse maximale ne dépasse pas les 235 km/h, néanmoins amplement suffisants pour rouler sans risque avec une telle voiture. Et dès lors, la fulgurance des accélérations impose une importante préparation châssis…

Ainsi, ressorts et amortisseurs proviennent d'une véritable 2.8 RSR, tandis que les trains avant et arrière, renforcés, sont montés sur Uniball. L'incontournable barre anti-rapprochement, en alu, est bien sûr au rendez-vous. Les jantes 18 pouces sont équipées de Pirelli P Zero en 225 à l'avant pour 285 à l'arrière. Des disques de 964 Turbo 3.3 ont été adoptés pour les deux trains. Les avant sont pincés par des étriers 4 pistons de 964 RS, tandis que les arrières bénéficient d'étriers avant de Carrera 2 modifiés.

Au total, il aura fallu plus de 2 ans et 2000 heures de travail intensif pour arriver au résultat actuel, qui n'a certainement pas fini d'étonner. De plus, les deux frères, aidés par Pascal Stricker qui les a rejoint il y a deux ans, profitent de l'hiver pour améliorer la voiture. Au programme : modification du train avant, amélioration du comportement général, augmentation de la puissance d'environ 20 ch et certainement adoption d'une boîte 6 rapports afin, disent-ils, "de mieux pouvoir aller chatouiller les 996 GT3 Cup" qui, pilotées par des pros, ne leur prennent actuellement que quatre secondes sur le circuit de Magny Cours ! De plus, l'équipe prépare actuellement une 914-6 GT destinée à participer en juillet au Mans Classic et travaille également, à ses rares heures perdues, sur une réplique de 935...

Album photo --- Site officiel MCG Propulsion


22:47 Écrit par Champi, admin. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Stuttgart Emotion comes back

Comme vous l'aurez constaté, il m'était impossible au cours des dernières semaines d'assurer la mise à jour du site, mais me voici enfin de retour avec une multitude d'infos à partager avec vous.

Ainsi, vous pourrez découvrir dans les jours à venir quatre superbes préparations, des dizaines de photos de l'"European Motor Show de Bruxelles", le calendrier des grands évènements de l'année et bien entendu diverses informations conçernant le monde Porsche, d'autant que la présentation de la 997 Turbo est officiellement annoncée pour très bientôt...

Un beau mois qui s'annonce, en somme.

22:29 Écrit par Champi, admin. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/01/2006

Porsche Design P’6612 PGC

Ceux qui ne seraient pas pleinement satisfait des cadeaux trouvés sous le sapin pourront désormais, moyennant quelques 8.900 euros, se consoler en s'offrant le nouveau chronomètre signé Porsche Design.

Doté d'un boîtier en or rouge et d'un bracelet en caoutchoux imitant les dessins d'un pneu, le P’6612 PGC dispose d'un rotor en titane, visible à travers le dos de la montre en cristal, et qui assure le remontage automatique.

Porsche Design P6612 PGC

20:30 Écrit par Champi, admin. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Le GT3 Road Challenge fait des émules en France

L’évolution du règlement technique décidée par la FFSA conçernant les "GT de série" en Championnat de France des Rallyes a conduit Oreca, opérateur de la Carrera Cup, à développer un kit rallye pour la 996 GT3.

Pour commencer, un exemplaire de GT3 spécialement préparé sera engagé dans les trois ou quatre premières épreuves du Championnat de France afin de démontrer les performances d'une voiture qui devrait pouvoir rivaliser avec les Super 1600. Comme l'explique Hugues de Chaunac, Président d'Oreca, "La catégorie GT n’était jusqu'ici guère prisée, mais la FFSA a eu la bonne idée d’en faire évoluer le règlement technique, permettant ainsi à la Porsche GT3 de devenir compétitive.

"Compte tenu de l’ expérience acquise par Oreca ces dernières années en rallye, et des relations étroites que nous entretenons avec Porsche France à travers la Carrera Cup, Oreca a saisi la balle au bond, en développant un kit pour ses clients qui souhaiteraient s’engager en rallye au volant de leur Porsche." a expliqué Hugues de Chaunac.

Oreca a travaillé sur la dernière génération de GT3 de série, dont le moteur délivre 381 ch et 385 Nm, pour un poids à vide de 1380 kg. Pour rappel, la GT3 est une deux roues motrices. Arnaud Elizagaray, responsable du département rallye d'Oreca décrit la préparation en trois étapes :
Premièrement, le montage des équipements de sécurité : arceau, sièges baquets, harnais, extincteur.
Deuxièmement, l'adaptation à une utilisation en rallye : protections inférieures, lunette arrière en plastique démontable, roue de secours dans l’habitacle, montage des instruments nécessaires au co-pilote, phares additionnels.
Enfin, la partie purement mécanique : montage de combinés ressorts/amortisseurs réglables adaptés à la compétition sur route,installation d'une boîte courte, changement des pneumatiques et réglage des trains en conséquence.

"Adapter une telle voiture au Rallye, et ramener Porsche dans la compétition routière, où la marque compte tant de succès, constitue un nouveau challenge particulièrement excitant, conclut Hugues de Chaunac, et je pense que cette voiture va surprendre !"

996 GT3 Oreca

20:07 Écrit par Champi, admin. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |